Glossaire ATB

Chers clients, chers étudiants veuillez trouver dans cette page l’ensemble du vocabulaire technique de monde de l’électromécanique moteur.

Moteur asyncone

La machine asynchrone, connue également sous le terme anglo-saxon de machine à induction, est une machine électrique à courant alternatif sans connexion entre le stator et le rotor. Les machines possédant un rotor « en cage d’écureuil » sont aussi connues sous le nom de machines à cage ou machines à cage d’écureuil. Le terme asynchrone provient du fait que la vitesse de rotation du rotor de ces machines n’est pas exactement déterminée par la fréquence des courants qui traversent leur stator.

Moteur syncrone

La machine synchrone se compose d’une partie tournante, le rotor, et d’une partie fixe, le stator. Le rotor peut se composer d’aimants permanents ou être constitué d’un bobinage alimenté en courant continu et d’un circuit magnétique (électro-aimant). Pour produire du courant, on utilise une force extérieure pour faire tourner le rotor : son champ magnétique, en tournant, induit un courant électrique alternatif dans les bobines du stator. La vitesse de ce champ tournant est appelée « vitesse de synchronisme ».

Motoréducteur

Un réducteur mécanique a pour but de modifier le rapport de vitesse ou/et le couple entre l’axe d’entrée et l’axe de sortie d’un mécanisme.

Variateur de vitesse électrique

Un variateur de vitesse est un dispositif électronique destiné à commander la vitesse et le moment d’un moteur électrique à courant alternatif en déterminant la fréquence et la tension, respectivement le courant, d’entrée nécessaire.
Leurs applications vont des plus petits aux plus grands moteurs, comme ceux utilisés par les compresseurs. Toutefois, il faut noter qu’environ un quart de la consommation d’électricité mondiale provient des moteurs électriques utilisés par l’industrie. Les variateurs de vitesse ne restent que peu répandus, alors qu’ils permettent des réductions de consommation d’énergie conséquente.